Enquête
Les gros dossiers de la cave que ta maman a pas réussi à élucider avec son sphincter en silicone.
Game
Parce que ton CPC-6128 est toujours au top et que ta NES a pas pris une ride mon copain.
Geek
C'est un peu les exclus de la société mais c'est un peu nos lecteurs aussi.
Goodies
On bricole sec par ici boy!! du scotch, du popcorn et on rend ta sœur heureuse pendant 3 heures.
Houhou
On provoque du rigolage dans ton ventre.
Interview
Ouais on fait aussi dans l'investigation de rue en allant voir des vrais gens physiquement sur IRC.
K7 VHS
Du nanar, de la haine, de la misère et de la crasse mais surtout beaucoup de Fred Williamson.
La cave
Les trucs à propos de la cave toussa ...
Muzică
Nos meilleurs peulots font le tour du pâte de maison pour trouver les plus gros succès musicaux du bloc soviétique mon copain.
Pr0n
Ragot
Tu vas pouvoir virer avec cette dose de crack qu'on injecte dans le bras de ta petite sœur de bon matin.
Zanimo
Les gros bestiaux de combat ont été découvert ici mayc!! Du ratel à la space Shrimp, on donne à fond dans cette merde.

Vous êtes zissi : Home » enquête » Pimp my ass #1 : Top Gun

Pimp my ass #1 : Top Gun

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
Loading ... Loading ...

Mon jeune, on entre aujourd’hui dans une nouvelle ère du journalisme d’investigation filmique. Crois pas que je vais t’assommer avec des analyses à la con façon télérame, le concept c’est plutôt de déterrer des pellicules dosées pour te faire montrer que c’est des gros films de payday en vrai. Et ouais les faits sont avérés : derrière des histoires de haute gamme à plusieurs centaines d’euros se cachent des histoires parallèles entre des garçons qui adorent les papouilles.

Ça parait anodin comme ça, mais si tu abordes le coté scientifique de la chose, tu y vois une manipulation subliminale provenant du lobby des sphincter artificiels. Rappelles-toi du jeune Apo, fanboy inconditionnel de Peter North AKA « The Bucket », qui a viré salement gay en découvrant son wikipédia.

Oui, les pédés nous entourent et préparent l’invasion de nos fesses. C’est donc une campagne de prévention que j’entame présentement pour que tu te fais pas avoir dans ton cul comme notre copain polonais.

Pour cette première enquête, je ne pouvais pas passer à coté de l’emblème des moustachus :  ARME À FEU SUPÉRIEUR ou TOP GUN comme ils disent aussi outre-manche.

Le synopsis? C’est un film de pilotes de chasse qui jouent à la guéguerre dans une école de pilotage et qui passent beaucoup de temps dans les vestiaires pour les débriefings …

Tu vas me dire que t’es déjà au courant patati patata, qu’on en parlé un peu partout vers chez toi mais je suis sûr que certains détails t’ont échappés.

Maverick (Tom Cruise) est une sorte de foufou de la gâchette qui encore en pleine puberté. A son arrivée à l’école des garçons, il va affronter des épreuves plus dures les une que les autres. Il va devoir accepter les ordres de ses supérieurs, notamment du dirigeant de Top Gun qui était aussi un ami de son père disparu au combat. Il va connaître l’amour avec son instructeur, une femme qui met des pantalons et des casquettes, ce qui laisse transpirer dès le départ le désir d’être dominé du bambin. Enfin il va culpabiliser de la mort de son copilote Goose (qui est aussi le Dr Green dans la série Urgences). Mais ce qui rend le film intéressant, c’est la rivalité qui s’installe tout au long du film entre Maverick et le méchant Iceman (Val Kilmer). C’est le meilleur pilote de Top gun et il ne supporte pas de voir le petite nouveau se serrer tous les mecs à sa place. Il faudra attendre les trois quarts du film pour que les deux tourtereaux se rendent compte qu’ils sont dans le même camp et donc potentiellement emboitables comme des légos.

Dès que tu mets la VHS, ce que je viens de te raconter est confirmé et les invitations à la débauche ne se font pas attendre.

Maverick, le gentil pilote plein de testostérone vient d’arriver à l’école de pilotage. Dès le premier briefing, il reconnait en Iceman, un sérieux rival. L’homme tripotant aisément les objets filiformes, il ne fait pas de doute que la pêche au gros dans les vestiaires va être intense.

Pour pas gâcher ton tirage de peau, je mets un peu en avance rapide. Saches juste que tu vas voir une parade nuptiale entre raclos en smoking blancs façon « gens du village » dans un bar karaoké de la ville.

Hop je remet en lecture normale pour la scène où Maverick a flashé sur une madame dans l’ascenseur. Ça peut paraitre étonnant au début mais en fait y’a une explication. La nana, qui s’appelle Charly au passage (euh?), sème le trouble dans le slip de l’adolescent avec son accoutrement masculin. Le crayon qui bande mou sur l’oreille de la donzelle ne sera qu’un piège de plus pour attirer le jeune foufou dans le piège de l’hétérosexualité…

Espérant qu’il s’agisse quand même d’un lady boy en chaleur, Maverick tombera de haut en ne trouvant pas de zizi sur le corps de la bonne femme après l’avoir coincé chez elle.

Là tu peux remettre un coup d’avance rapide et tu t’arrêtes pour la scène culte du film :  la partie de volley balle avec les copains. Près de 7 litres d’huiles de tournesol ont servi à cette scène.

Avant même le coup d’envoi, Iceman fait passer le message à Mav’ en jonglant comme une bête avec sa baballe caoutchouteuse. Il est déterminé à faire du bilboquet avec les fesses de son rival de vestiaire.

Puis c’est au tour de Slider, le copilote d’Iceman (tu commences à voir le délire au niveau des blazes lubrifiés?) qui se met à faire une google Dance bien calibrée. Les producteurs auront profité d’un passage éclair de Désiré Bastareaud aux USA d’amériquepour pour lui donner un petit rôle de figuration dans cette scène …

En pleine confiance, nos deux amis platoniques se félicitent mutuellement comme des mecs virils, ce qui attise la jalousie des fanatiques.

Après une humiliante défaite, Maverick  sera réconforté abondamment par son copain Goose qui a déjà préparé le dessert.

Ça  fait saliver tous les autres copains d’école, surtout ce jeune gangster Haïtien plein d ‘avenir que tu retrouveras quelques années plus tard sur TF1 le dimanche.

Goose organisera une partie de colon-maillard avec ses deux copains préférés mais Iceman, gardera quand même en travers de la gorge ce rapprochement privilégié entre les fanfarons.

Malheureusement, le pire arrive peu de temps après ces olympiades grecques. Goose meurt bêtement le crane fracassé contre son cockpit après une fausse manip de Maverick en défaisant sa braguette.  Inconsolable, le jeune prodige du manche à balais ira chercher un peu de réconfort auprès du vieux copain de son papa, le général moustachu.

Voilà je t’ai à peu près tout dit sur ce blockbuster du boulevard Sébastopol.J’aurais pu te parler en détail des différents plans qui se répètent avec des costards différents, mais j’ai des aphtes et plus trop de salive donc j’te copy/paste les tofs, tu tireras ta conclusion toi même.

Ma rhétorique t’aura retourné le slibard à plus d’une reprise j’espère. Tu ne t’attendais pas à un tel déluge de révélations pas vrai?

Un grand merci à Bruckheimer pour son œuvre.

Si t’es toujours pas convaincu, tu pourras pas nier l’évidence en écoutant la bonne parole du maître.

« Dans un bon scénar’, tout repose sur la subversion. Tu sais quel est le meilleur script jamais écrit a Hollywood? C’est Top Gun. Non sérieusement… Tu sais pourquoi? Tu crois peut-être que c’est un film sur des pilotes de chasse. Et ben non, mec, en fait c’est l’histoire d’un type qui se débat contre sa propre homosexualité.

Regarde: d’un côté tu as Maverick, un type qui est toujours sur le fil du rasoir, toujours au bord du précipice. De l’autre tu as Iceman et ses potes: beaux, musclés, bronzés… Ils représentent l’esprit gay. Et ils sont là, à tenter Maverick, à lui dire de façon insidieuse: « Viens, viens, rejoins-nous dans la voie gay. » Et puis il y a Kelly McGillis. Elle, elle symbolise l’hétérosexualité. Et elle lui dit: « Non, non, prend la voix normale, obéis aux règles. » Et eux ils disent « Viens, viens, rejoins-nous dans la voie gay… » C’est ça qui se passe pendant tout le film…

Bon, après il y a la scène où il va chez elle. On croit qu’ils vont baiser, elle croit qu’ils vont baiser, et puis en fait, que dalle, il se casse en moto. Elle comprend pas, elle se dit « Mais bon sang, c’est quoi ce bordel ?! » Scène suivante, ils se croisent dans un ascenseur et… elle est habillée en mec ! Elle a une casquette, des lunettes de soleil et elle a même poussé le vice à mettre un blouson comme celui d’Iceman. Elle s’est dit « D’accord, ce mec est en train de virer gay, c’est comme ça que je vais l’avoir. » Et elle a raison: ils finissent par baiser.

Bon, je pourrais continuer comme ça longtemps, mais je zappe à la fin. Finalement, Iceman et les autres gays ont réussi à l’embarquer dans leur bande et, chevauchant leur pénis volant, ils vont se taper toute une escadrille de Russes. Epilogue: tout le monde se retrouve sur le pont du porte-avions. Maverick et Iceman se jettent dans les bras l’un de l’autre. Et là tu te souviens de ce qu’il dit Iceman ? Il dit: « Tu peux farter ma queue quand tu veux ! » Et l’autre, il répond: « Non, tu peux farter la mienne !!! » Tu vois ce que je veux dire ?!!! »

BONUS !!

Comme t’a été sage, j’te donne les meilleurs répliques du film :

Goose : [I]ceman. It’s the way he flies, ice cold, no mistakes. He wears you down, you get bored–frustrated–do something stupid and he’s got ya.
—–
Goose : What are you doing?
Maverick : Just wondering, who’s the best?
—–
Iceman : I don’t like you because you’re dangerous.
Maverick : That’s right, Ice-Man. I am dangerous.
—–
Slider : Who’s butt did you kiss to get in here?
Goose : Well, the list is long, but distinguished.
—–
Maverick : I feel the need . . . the need for speed!
—–
Iceman : You can be my wingman any time.
Maverick : Bullshit. You can be mine.

14 commentaires

Défoulage

  • Pour insérer des tofs : [img]UrlDeLaTof[/img] ou [img alt=altDeLaTof]UrlDeLaTof[/img]
  • Pour insérer des vidz : [youtube id] / [dailymotion id] / [rutube id] et pareil pour les autres sites
flag

Top


Copyright © 2006 - 2017 Skapiso.