Enquête
Les gros dossiers de la cave que ta maman a pas réussi à élucider avec son sphincter en silicone.
Game
Parce que ton CPC-6128 est toujours au top et que ta NES a pas pris une ride mon copain.
Geek
C'est un peu les exclus de la société mais c'est un peu nos lecteurs aussi.
Goodies
On bricole sec par ici boy!! du scotch, du popcorn et on rend ta sœur heureuse pendant 3 heures.
Houhou
On provoque du rigolage dans ton ventre.
Interview
Ouais on fait aussi dans l'investigation de rue en allant voir des vrais gens physiquement sur IRC.
K7 VHS
Du nanar, de la haine, de la misère et de la crasse mais surtout beaucoup de Fred Williamson.
La cave
Les trucs à propos de la cave toussa ...
Muzică
Nos meilleurs peulots font le tour du pâte de maison pour trouver les plus gros succès musicaux du bloc soviétique mon copain.
Pr0n
Ragot
Tu vas pouvoir virer avec cette dose de crack qu'on injecte dans le bras de ta petite sœur de bon matin.
Zanimo
Les gros bestiaux de combat ont été découvert ici mayc!! Du ratel à la space Shrimp, on donne à fond dans cette merde.

Vous êtes zissi : Home » houhou » Street life ? c’est sa street life.

Street life ? c’est sa street life.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
Loading ... Loading ...

Tu aimes les news qui sont fraiches de moins de deux ans mon négro de maisonnée ? Passes ton chemin avant que le glock résonne fils.

Celle la elle va pour tous les jeunes pd récemment connectés à la V2, grace a la propagande américano-bolchévique de SkapiZo. Voici la success story qui a passionné tout le Queens, de Montreuil aux Ullys en passant par Saint Symphorien d’Ozon. Pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire de ce fils de la rue, c’est ici que ca se passe.

 

Peux-tu te présenter ?

J’ai passé 10 ans de ma vie à Queens. J’ai donné 10 ans de ma vie à la rue. Je traînais dans South Jamaïca Queens, un quartier où le taux de criminalité est fortement élevé. Je représente la rue, le format que tu ne veux pas. Le gangster et le gentleman. Roi Heenok amène une formule qui va révolutionner le rap francophone. Je vais élever le standard à une qualité qui va permettre – grâce à ma promotion pour ces faux blancs et ces faux gangsters québécois – de faire de l’argent. Et ils me remercieront t’entends ?

Certaines rumeurs parlent de connexions que tu aurais effectuées avec des gens comme Dj Whoo Kid ou Mobb Deep…

Mobb Deep, c’était la famille… Big Noyd est comme mon cousin. Big Noyd et Bam Gotti sont originaires de la même cité. Bam Gotti était mon gangster numéro 1. Il est mort trop tôt, en 2003. Notre label se nommait Drama Stay Live Entertainment, traduisez : Le Drame Reste Toujours présent. Quand Bam est mort, ça a été comme un électrochoc pour moi. Je suis retourné au Québec pour continuer son empire et créer Gangster & Gentlemen et prolonger avec Bam Gotti Music. Bam Gotti terrorisait tout le monde et j’étais à ses côtés. On faisait galoper 50 Cent et tous ces gangsters de rue, ces négros de maison. J ai mariné dans les deals de gangsters, avec tous ces rappeurs qui racontent du blah blah. J’ai aidé plusieurs voyous qui n’avaient aucun espoir. J’ai donné huit ans de ma vie à la rue…J’étais prêt à me battre jusqu’à la mort pour Bam. Bam Gotti est à l’intérieur de moi. Son esprit est là, en moi. Quand à Dj Whookid, je lui ai donné un coup de main pour s’implanter dans la rue. Il avait 17, 18 ans… Il est haïtien et nous avions pas mal de choses en commun, comme l’amour du son. Sauf que Whookid avait la frousse des négros de Queens, il faisait du son, mais il n’était pas « gangsta ». On lui a ouvert les portes, je lui ai permis de rencontrer des gens, bénéficier de plans. Je me suis retrouvé sur ses mixtapes, aux côtés de Nas et Jay-Z. Des producteurs comme Alchemist démarrait… Aujourd’hui, Whookid est le Dj de 50 Cent et il est totalement implanté dans l’univers d’Eminem.

Comment as-tu acquis ton expérience là-bas ?

Queens, c’est plus une élévation vers une expérience. Mais je suis né rap, je suis le rap. J’ai aidé plusieurs jeunes qui n’avaient aucun espoir. J’ai mélangé des sons à l’époque. J’ai représenté Queens pour 8 ans et j’ai foutu 5 artistes dans les rues. Et mon rappeur modèle est mort en 2003, ça a été très difficile. Lorsqu’il est mort, j’ai pris son rêve de me voir la star du rap francophone le plus gangsta que la terre peut créer. J’investis dans une langue qui est vierge ici au Québec. Moi, Roi Heenok le Balafré, j’apporte des saveurs que tu veux copier, que tu veux répéter. Tu répètes mes expressions, mon style, tellement tu capotes sur mes mots. Je sais qu’il y a déjà des fanatiques. Mon album a mis du temps pour sortir mais c’est du vécu, quand je parle de marijuana, de Berline de Luxe… J’ai jamais voulu faire du Mobb Deep ou du Big Noyd. Le Roi Heenok est une nouvelle merde, une nouvelle came. Des bijoux pour ton esprit.

Pourquoi reviens tu au Québec en t’attaquant aux rappeurs québécois ?

Parce que la plupart de ces rappeurs ne pèsent rien !!! Leur attitude et leurs mots ne reflètent pas leur musique. Certains gens font ici de la musique américaine, mais ne comprennent pas que les affaires qui sont décrites dans les textes de gars de Queensbridge – par exemple (Mobb Deep, Cormega, Big Noyd…) – sont pas des plaisanteries, t’entends ? C’est une connaissance le rap. C’est la rue et le business. Ici, au Québec, tout est à faire. J’essaye d’y élever le standard. Ici, la plupart des rappeurs font de la musique américaine et appliquent un style de rap qui est copié, mais ils émulent, ils profanent… Moi je viens avec une histoire, je remets les pendules à l’heure avec une langue française exclusive. Je ramène du français pour élever le standard pour leur montrer comment jouer. On est sérieux t’entends ? On essaye d’élever les jeunes. Queens m’a donné un standard, mais je passe à autre chose maintenant. Chacun son style. Je suis une nouvelle came…

Ta façon de rapper est totalement atypique…

Le français que je donne est un français exclusif. Je me force pour reparler français. Lorsque je parle j’ai mal à la bouche car cela fait juste trois années que je suis revenu ici. Il faut que je reformule tout. J’amène mon son dans une formule Queens, avec des mots français… Je suis pour un Québec libre. J apporte des nouvelles merdes comme R.E.P pour Repose En Paix, pour que les français arrêtent de dire R.I.P pour Rest In Peace, ou encore « Style Libre » pour « Freestyle ». Tous ces rappeurs bonbons qui n’ont jamais touché un gramme ne comprennent rien au Roi. Je me donne de 3 à 5 ans pour exploser la scène. J arrive avec « La Dose », qui est une mixtape exclusive pour la France, la Suisse et la Belgique, distribuée par 2 Good.

Comment s’est faite l’approche avec toute ton équipe de rappeurs et chanteurs ?

Il y a Lynn, Skarfo, Rap Iso, Mase, Ugo Boss mais nous avons aussi des connexions avec L’Attitude Nord par exemple. L’organisation Gangster & Gentlemen est en train de grandir. Nous préparons l’année 2005 pour livrer du standard haut de gamme. Le Roi ne créé pas seulement de la musique. Le Roi veut contaminer les gens. Le Roi Heenok arrive dans votre univers… Je donne de l’acapella de machiavélisme sur une tactique de rap palestinienne, en me dirigeant vers l’Euro et le Dollar US, pour donner aux gens pauvres, t’entends ?

Comment la scène rap québécoise te reçoit ?

Ici, au Quebec, il y a une frousse collective des faux nègres qui voient un vrai nègre en moi. On fait de plus en plus de shows, comme le dernier avec Kardinal Offishal. Mais qu’est ce qui se passe avec ces jeunes lapereaux ? Faut aussi que la France ressente cette musique d’héroinomanes passés par l’esclavage et les grand-mamans qui se faisaient mettre à quatre pattes par des blancs. Ils ne comprennent rien au parcours des nègres. Ce sont des lapereaux, des jeunes blancs-becs. Ici au Quebec, si tu n’as pas de flingue, t’es mort au niveau social, tu peux même pas t’acheter de Cayenne. Rap Iso et Maze flinguent depuis qu’ils ont quinze ans, t’entends ?

Peux-tu nous parler du morceau Tactique Palestinienne ?

Les paroles sont explicites, c’est le sang, la sueur et les pleurs… Sentez-vous menacés ! Roi Heenok arrive avec la grosse chaîne, la Mercedes… Rien à foutre de ce que tous ces négrilles racontent… Je suis ta nouvelle dépendance cocaïno-rap musique, t’entends ? T’es sur l’Internet et t’es terrorisé ? On s’en tape… T’es offusqué ? On s’en tape. Ta mère est terrorisée ? On s’en tape ! On s’en tape de toi et toute ta bande d’homosexuels… Mais qu’est ce qu’il se passe dans cette pute négro ? Je suis le poids lourd de ce rap business… Avec Roi Heenok, on est tous sur l’hydroponique. Où sont mes Arabes de Barbès ? Mes braqueurs de Vitry. Tu vois ce qui se passe petit ? T’entends négro ? Je suis extrémiste comme la résistance Tchétchène, véritable tactique palestinienne. Lorsque j’arrive dans Paname, je connecte avec les vrais arabes comme Mohammed Atta : connexion Al-Qaida. Mon rap est brigand, pour la cause, on s’explose gratuitement, pour passer en exclusivité sur la chaîne Al Jazzira, Inch Allah ! Je descends à Miami pour y apprendre à piloter. La seule chose qui m’intéresse, c’est d’apprendre à tourner. M’envoler de Kennedy tout droit sur la Cité. Mais avant d’atteindre la première cible, je m’éjecte en parachute, pour atterrir dans le Queens, où règne le crime, et le rap à base de morphine. Roi Heenok est l’héroïne qui circule dans ton sang. Je sais que tu me kiffes à fond, t’as beau faire semblant, ma merde est trop Mafia. Ecoute le patron des patrons, armé dangereusement. Mon uzi chante, comme la mitraillette de Saddam Hussein…»

Que penses-tu du rap francophone?

Quand je vois Sinik, je pense à Nemo. Si Sinik fait profiter aux noirs, il n’y a pas de problèmes… Quand on prend l’exemple de Eminem, il redonne 60% à la communauté noire avec Dre, parce que Dre a été le cherche dans son champ pouilleux de 8 Miles (Detroit). Et Mc Solaar, il me doit de l’argent, t’entends ? Je suis né rap. Comme dit Mc Jean Gab1 : tout ça, ça vient de New-York…Et un paquet de rappeurs adore les States. Moi je parle français et je viens de New-York, t’entends ? J’ai trempé mon flingue dans les studios d’enregistrement aux côtés d’artistes comme Dj Whoo Kid et Rudy Red. Il y a beaucoup de gens qui sont devenus riches avec le rap lorsque j’étais dans le coma… Il y a beaucoup d’oseille en jeu dans ce rap de merde. Et cette oseille, qu’elle provienne de 50 cent ou des hommes d’affaires juifs, c’est du pareil au même pour moi… Je me fais des chandails avec Israël. Mes mathématiques islamiques sont tournées vers l’oseille. Le principe de cette industrie du disque est construit comme un cercle. On est à l’intérieur de ce cercle. Notre musique est une sorte de médicament. Elle ne permet pas de guérir, juste d’adoucir, de survivre… Il faut que je m’arme chaque jour. J’ai trente mille dollars autour du cou mais j’ai toujours la main sur le fusil. Je vais relever le standard pour dégager les rappeur-bonbons qui donnent des caries. Même lorsque je baise, je pense rap. Je calcule toutes mes paroles. Il faut s’équiper pour venir se frotter à moi. Je suis armé jusqu’aux dents et j’ai déjà fait mon premier million il y a bien longtemps… J’ai de la liasse et des gros flingues, t’entends ? Mais qu’est-ce qu’ils vont faire ces petits ? Ils sont cuits ! Avec le Roi Heenok, vous vous foutez dans la merde !!! Je ne suis pas prêt de me barrer. J’ai les crocs. Le respect va venir par le son. Les choses se passent. Si les rappeurs frêles me font chier je débarque à Paname, je prends les armes, les avocats et je défonce tout… C’est comme les médias. Je ne les lis pas. Je les défonce. Je pense que tous les livres qui ont été fabriqués par la main de l’homme c’est le démon. Je ne lis jamais. Je compte les billets à fond, mais je ne lis jamais. J’aime voir des mecs qui commencent de rien et qui font plein d’oseille. C’est mon portrait tout craché. Avant que la Terre ne saute, je sais que je sauterais dans le luxe. Mais pour le moment je me concentre sur le rap. Respect à Ali et Alibi Montana. Et je voudrais dire à Booba que le rap jeu que je vais créer sera lucratif pour lui, qu’il réponde à mon attaque ou non. Le rap est un sport et on va jouer à un sport de sang. Ca va devenir sanglant dans ce rap de merde.

REP fils. 

 

1  233 vue(s)

  • Distribue le crack dans ta rue
  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • Digg

5 commentaires

Défoulage

  • Pour insérer des tofs : [img]UrlDeLaTof[/img] ou [img alt=altDeLaTof]UrlDeLaTof[/img]
  • Pour insérer des vidz : [youtube id] / [dailymotion id] / [rutube id] et pareil pour les autres sites
flag

Top


Copyright © 2006 - 2017 Skapiso.